Mes biscuits postNöel et Tom Peters (manager aux fourneaux)

Assortiment de biscuits

 

L'originalité des biscuits que je vous propose n'est pas spécialement dans leur recette de base, mais dans le fait qu'ils sont l'une des bonnes idées possibles pour recycler de façon créative tous les fruits secs et le tablettes de chocolat commencées qui traînent en cuisine après Noël (même si Noël est passé depuis un mois la mienne est encore envahie par les fruits secs ;-).
Et à propos de biscuits j'ai reçu le lien à un article de Tom Peters que je veux partager avec vous.
Écrivain américain, consultant et maître à penser, il est considèré comme un « guru » du management et l'inspirateur des entreprises qui veulent imaginer leur « demain ». Provocateur et « bad boy » du business, en 1988, dans sa rubrique sur le Chicago Tribune il avait publié un article titré « Leçons pour la vie et l'entreprise après avoir préparé des biscuits de Noël ». Après 20 ans il a publié à nouveau cet article sur son blog:
... parce que après 20 ans rien a changé en entreprise?
... car sa vision était trop en avance il y a 20 ans?
... car préparer des biscuits l'avait traumatisé et il a voulu en reparler pour être impliqué à plus jamais dans une tache pareil?
... tous les « guru » cherchent à faire passer avec patience leurs idées comment ils peuvent?
... ?
Quoi qu'il en soit, il donne son opinion et sa vision provocatrice sur des fondamentaux.

Fantaisie de biscuits au parfum de vanille, fruits secs ou chocolat

Les fruits secs: je ne sais pas vous, mais chez nous, même si on en achète le strict nécessaire aux traditions, pendant les fêtes il y a toujours quelqu'un qui nous donne des noix & cie, officiellement parce que « cela fait si Noël et tradition » (... qui sait, officieusement pour s'en débarrasser à leur tour ?;-).
Les tablettes de chocolat: les gourmands de sucreries de ma famille, avec l'excuse du Noël achètent toute sorte de tablettes de chocolat. Mais face à une telle abondance, ils/elles ne comprennent plus rien et goûtent tout et n'importe quoi. Le résultat est que fin janvier je me retrouve avec 4 ou 5 tablettes de chocolat commencées et pas terminées.
Alors ce week end je me suis concentrée sur le « que faire avec » les restes du Noël? Et j'ai défourné ces biscuits où j'ai dosé les ingrédients pour avoir un maximum de friabilité sans exagérer avec beurre et sucre (mais avec moins des doses indiquées dans la recette ci-dessous ils n'auraient pas la même texture.

INGREDIENTS (pour environs 52 biscuits)

200 gr farine de blé (T55 ou 65)
50 gr farine de sarrasin
125 gr de beurre
80 gr de sucre intégral (Cassonade)
1 oeuf + 1 jaune
(pour badigeonner les biscuits)
½ bouchon (=1 c. à café) d'extrait naturel de vanille
Noix
Amandes
Noisettes
Tablettes de chocolat
(environs 100 gr.)
PREPARATION
Sortez en avance le beurre du frigo. Mettez-le dans un saladier et écrasez-le avec une cuillère. Mélangez-le avec le sucre et l'oeuf à l'aide d'un fouet (ou des fouets électriques) jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ajouter la farine de blé petit à petit et après ajoutez la farine de sarrasin. Mélangez jusqu'à ce que le farines soient amalgamées aux autres ingrédients. Travaillez la pâte 1 minute avec vos mains et mettez-la au frigo. Laissez-la reposer minimum 20 minutes. Une fois ce temps passé, abaissez la pâte à 8 mm (un peu moins d'un centimètre) avec un rouleau et coupez-la avec les formes à biscuits que vous préférez. Continuer jusqu'à utiliser toute la pâte. Mettez les biscuits obtenus dans la plaque à four que vous aurez précédemment recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez chaque biscuit avec du jaune d'oeuf (allongé avec quelque goutte d'eau) et garnissez-les avec les fruits secs que vous préférez.
Pour un assortiment de biscuits différents, garnissez chaque dizaine avec des fruits secs différents, par exemple.
J'ai garni une partie des biscuits en forme d'étoile avec des noisettes (j'ai enfoncée une noisette épluchée dans chaque biscuit) et une autre avec des zestes d'orange caramélises et du cassonade. Sur les biscuits en forme de fleur j'ai mis une amande ou une noix.
Une fois garnis tous les biscuits, enfournez-les à 150°
(four à chaleur tournant ou 160° four traditionnel). Faites-les cuire 15-20 minutes dans le premier type de four ou 30 dans le deuxième. Faites refroidir les biscuits sur une volette à pâtisserie.
Pour les biscuits au chocolat, j'ai fait fondre les reste des tablettes dans une casserole et j'y ai trempé chaque biscuit en forme d'ourson
(je leur ai fait des pantalons), après je les ai fait sécher sur la volette.
VARIANTES
Vous pourrez garnir chaque biscuit avec d'autres fruits secs (dattes, figues) des zestes de citron, des mangues séchés. Vous pourrez aussi mélanger les fruits secs à la pâte. Dans ce cas, substituez 100 gr. de farine avec 100 gr. de poudre d'amande (ou de noisettes, ou de noix).
SUGGESTIONS
Le secret pour réussir ces biscuits c'est d'en bien surveiller la cuisson. Si vous les laisserez trop dans le four ils seront durs et pas réussis, alors qu'avec une cuisson au point ils seront bien friables.
Et Tom Peters?
Vous pouvez connaître son expérience avec la préparation des biscuits de Noël et la leçon qu'il en à tiré en cliquant sur ce lien (article originale en anglais).
Pour le lire en français, voici-dessous la traduction:
"Leçons pour la vie et l'entreprise après avoir préparé des biscuits de Noël
Quelques heures dans une cuisine chaude peuvent vous apprendre autant sur affaires et management que le dernier bouquin d'ingénierie ou de « management de la qualité totale » (Total Quality Management). Au moins, c'est ce que j'ai tiré après avoir préparé des biscuits de Noël. Voici 11 leçons pour la vie et l'entreprise à peine sorties du four:
1. Engagement. Regarder les autres ça aide, mais tu doit te salir les mains. Je n'avais préparé des biscuits depuis des années, j'ai donc observé un ami faire quelque fournée. Je pensais avoir appris quelque chose, et je crois que c'était comme ça, mais je n'ai pas eu un réel déclic avant que mes mains furent recouvertes de farine.
Leçon (surtout pour les enseignants/formateurs): arrêtez les longs discours. Engagez les personnes dans un travail réel tout de suite!
2. Un plan. Je n'aime pas trop planifier en général, mais une recette expérimentée c'est une bénédiction. Avant tout, elle est grosso modo « juste ». Plus important, elle te donne confiance pour commencer.
Leçon: n'importe quel plan est un aide; il donne aux gens l'impression de ne pas tourner en ronde.
3. L'art. Le plan c'est un brouillon, ce n'est pas la Bible. Les plans, y compris les recettes, sont faits pour y improviser par dessus, et éventuellement être déchirées. Cuisiner, concevoir des logiciels ou faire des crédits immobiliers ce sont des arts. Et ce sont les artistes, pas les esclaves qui suivent les recettes d'autrui qui deviennent célèbres.
Leçon: une dévotion aveugle aux plans est absolument stupide!
4. Essais et erreurs. Bien sur j'ai observé un maître à l'oeuvre (ou au moins un bon cuisinier), mais dans ma première heure de travail manuel, avec les instructions sous la main, j'ai fait des douzaines d'erreurs, grandes et petites. Dans la vie de travail, dans la vraie vie et dans la vie de cuisine, l'erreur c'est le carburant qui vous conduit.
Leçon: ne « tolérez » pas les erreurs. Embrassez-les!
5. Les mêmes erreurs. « Faire des erreurs est humain » quelqu'un concède « mais ne faites pas deux fois la même erreur ». Bêtises! Dans une action relativement simple comme préparer des biscuits j'ai fait presque les mêmes erreurs à plusieurs reprisés...
Leçon: personne n'a jamais fait quelque chose (d'intéressant) bien à la première ou même à la 51ème fois.
6. Sens de l'humeur. J'étais maladroit au départ (et aussi à la fin). J'ai transformé la cuisine dans une catastrophe. Les mômes et les adultes se moquaient de moi (ou ils m'en donnaient l'impression). L'expérimentation – le sel de la vie et des affaires – dépend du savoir apprendre à rire de soi même.
Leçon: apprendre c'est précisément se ridiculiser – souvent en public.
7. Persévérance. La capacité de savoir rire de soi même en supprimant son « ego » c'est importante, mais il faut avoir aussi une grande détermination. Oui, je sais, je ne faisais « que » des biscuits. Mais je voulais les faire bien.
Leçon: les gagnants veulent faire tout bien, même les choses banales; et pour cela il faut de la concentration et de la motivation incessantes.
8. Perfectionnisme. Et oui, la cuisine c'était un bazar. Moi oui, j'étais ridicule. Mais maîtriser une compétence nécessite une sorte de perfectionnisme « casse pied ». Beaucoup de gens voient les artistes, et les créatifs en général, comme des « têtes en l'air ». Je suis sure qu'il y a des artistes « têtes en l'air » (et des cuisiniers aussi), mais leur travail n'est jamais fini dans un musée (ou dans un livre de cuisine).
Leçon: créativité et perfectionnisme ce sont des qualités essentielles.
9. Propriété. C'était clair j'étais le responsable des biscuits pour le dîner de Noël. Il n'y avaient pas d'excuses possibles – et une longue tradition des biscuits au gingembre pesait sur mes fragiles (lire: incompétentes) épaules. La tache incombait clairement à moi. Alors, je me suis mis au boulot.
Leçon A: pas de propriété, pas de passion.
Leçon B: pas de passion, pas de persévérance.
Leçon C: il n'y a pas de propriété à moitié (soit on est propriétaire soit on ne l'est pas).
10. Responsabilité. Quand j'ai aidé le jour avant pour faire des biscuits j'ai raté deux fois le temps de cuisson. Cette fois ci j'étais tout seul. Cette condition aurait dû rendre les choses beaucoup plus difficiles. Mais, au contraire, j'étais tellement focalisé sur la tache à accomplir qu'il n'était plus question que je la rate.
Leçon: si vous n'êtes pas engagez pour tous les aspects d'un travail, vous n'êtes pas vraiment engagés.
11. Le goût. D'accord, je vais me vanter: j'ai fait des bons biscuits. La grandeur veut de la pratique et un goût exquis. Je pourrais peut être pratiquer plus, mais je doute que dans la cuisine je deviendrais ce que Tom Clancy est pour le « techno-thriller ».
Leçon: si on veut d'excellents produits nous devons trouver, attirer et garder les grands créateurs. Fin."
Tom Peters, 1988 - 2008

Publié dans Recettes/Biscuits

Imprimer

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Participant à cette conversation

Commentaires (8)

  • sympa ces petites gourmandises... :P

    Raccouci URL:
  • J'ai beaucoup aime ton article et je te remercie pour le lien en anglais, j'irais voir ca plus tard...Si seulement mon patron tentait de cuisiner tes petits gateaux, peut-etre qu'il serait plus aimable;-) Bravo pour cette utilisation sympa des restes!<br />PS: Pour moi, il n'y a rien de pire que de recevoir en cadeau des paniers de fruits secs, confits, etc...

    Raccouci URL:
  • Bravo pour ton recyclage, moi j'ai fait des cantuccini ce we mais il va falloir d'autres recettes pour écouler mes restes!<br />Je ne connaissais pas ce Tom Peters (sur le moment, ça m'a fait penser au "Principe de Peter" de Laurence J. Peter qui est aussi très instructif sur le monde de l'entreprise... ;-))<br />Très intéressant ce billet, merci!

    Raccouci URL:
  • Conosco il principio di Peter (diverso da Tom Peters), un libro del 1969 in cui si dice che prima o poi chiunque, per bravo che sia, raggiunge il suo livello di incompetenza. Un bravo ingegnere quando diventa amministratore delegato ha raggiunto il suo livello di incompetenza. Sarà per questo che noi italiani siamo governati così male? ;-)

    Raccouci URL:
  • @Nathalie_b: merci!! :-)<br />@Lolotte: a propos de patrons, si ça peu te consoler, j'avais essayé d'adoucir le mien avec des biscuits mais ça n'a pas marché (il aurait fallu un navire plein de sucre ;-)) heureusement qu'il n'est plus mon patron!<br />@Peggy: t'as raison, le principe de Peter est très instructif :-) je le trouve génial! Bonne idée le cantuccini, c'est vrais qu'ils sont un autre bon moyen de se débarrasser des restes ;-) <br />@Umberto: si, mi sembra mettano in pratica questo principio già da prima di arrivare al governo ;-)

    Raccouci URL:
  • Magnifiques ces petits délices.

    Raccouci URL:
  • J'adore cet article! Ca me fait penser à quand j'ai fait les miens, pour les petits paniers gourmands!<br />Tes emporte-pièces m'ont l'air d'être idéaux pour les étoiles à la cannelle quand j'y pense, les miens sont un peu plus grands.<br />Je file voir le lien!

    Raccouci URL:
  • cleo69

    je viens de découvrir ton blog (mieux vaut tard que jamais) et j'ais justement quelques restant de fruits confits (pour le chocolat, il n'en reste jamais, mais j'ais quelques tablettes d'avance...)<br />De quoi essayer au plus tôt ces petits biscuits.

    Raccouci URL:

Archives

Le site partenaire:

Membre de:

 

Slow Food

 

Logo Blog Appetit Wikio - Top des blogs - Gastronomie Logo 750 grammes aime ce blog

Copyright © 2007 - 2016 Savoirs & Savoirs (Textes et Photos de Silvia Santucci). Tous droits réservés.
Développement Newgle