Kefte de jambon et le menu créé lors de l'atelier Savoir Faire Charcutier Français

Kefte de jambon à la parisienne

Il y a une quinzaine de jours, je vous annonçais ma participation à une nouvelle joute culinaire amicale entre blogeurs, autours de la charcuterie : trois équipes « adversaires » (entre guillemettes car quand on se prête à cet exercice on est tous toujours plus dans un esprit de partage plus que de compétition. Et personnellement j'adore beaucoup plus cet esprit là, je préfère mille fois partager plutôt que rivaliser :-), je disais donc, trois équipes adversaires entre guillemettes, chacune composée par une meneuse d'équipe (Sandrine, Anne et moi-même) et 3 autres blogeurs, trois paniers surprise identiques pour chaque équipe (composés par Chef Damien avec des produits de saison), deux heures pour réaliser trois plats et trois produits charcutiers à sublimer : du boudin noir antillais, du jambon blanc et de la flammenkueche. Et au bout de deux heures, un banquet composé de tous les plats réalisés à partager tous ensemble.
Pourquoi cet atelier ?
C'était pour fêter la naissance de la marque « Savoir-faire Charcutier Français », lancée par l'Association pour le Développement du Code des Usages de la Charcuterie, de la Salaison et des Conserves de Viande. Il s'agit d'une sorte de nouveau label qui pourra être apposé sur des produits charcutiers de qualité supérieure ou des spécialités traditionnelles, sous réserve du respect des règles d'utilisation et du plan de contrôle. Pour nous donc, les consommateurs, voir cette marque sur les produits charcutiers qu'on ira acheter, devrait
(devra, dans mes attentes ;-) être un signe de qualité.
Et voilà le menu que nous avons créé avec mon équipe et les kefte de jambon à la parisienne un peu méditerranéennes dont j'avais promis de publier la recette.

 

Mon équipe au complet

Pour mon équipe, j'avais choisi de partager l'aventure avec Birgit, Angélique et Isa-Marie (nous voilà toutes les quatre dans la photo ci-dessus), avec la curiosité de voir quel menu auraient pu créer quatre personnes qui n'avaient jamais cuisiné ensemble.

Franchement, ça a été une très belle surprise, le menu qui est ressorti de notre collaboration a été créatif et gourmand, en voilà les recettes :

Au Cookcoon

avant tout, voilà dans la photo ci-dessus notre panier étalée sur l'une des tables du Cookcoon, avant d'y mettre les mains.

Ci-dessous, on cogite ensemble autours des recettes à venir....

L'équipe cogite...

Et voilà le premier plat, un Crumble de boudin cru sur un duo de melon

Crumble de boudin cru sur un duo de melon

dont vous pourrez voir la recette détaillée sur le blog de Birgit (clique).

Pour la Flammenkueche, il y eu trois versions revisitées et customisées qui sont sorti de notre équipe : une version sucrée/salé aux poires au vin et figues séchées et une version salée au potiron et boudin, ci-dessous

Flammenkueche sucrée/salée aux poires au vin et figues séchées

Flammenkueche salée au potiron et boudin

dont vous trouvez la recette su le blog de Isa-Marie (clique).

Et une troisième version en escargots apéritif, au pesto de roquette et pistaches

Flammenkueche escargots apéritif, au pesto de roquette et pistaches

dont la recette se trouve sur le blog d'Angélique (clique).

A propos de la Flammenkueche, les représentants de l'Association nous expliquaient qu'à l'origine, en Alsace, elle est née comme tarte pour tester la temperature des fours au feu de bois. C'est marrant comme aussi beaucoup plus au sud, chez nous en Italie il y avait la focaccia qui avait anciennement cette même fonction de testeur pour le four. Comme quoi, beaucoup de traditions culinaires se ressemblent tout au long de l'Europe.

Pour notre dernier plat, nous avons pensé à des cakes-pops salés réalisés en revisitant le traditionnel purée/jambon, mais vu qu'il n'y avait pas de bâtonnets où les piquer dans notre panier, nous les avons dressés à l'envers, en les piquant sur des mini-fourchettes, et voilà ci-dessous nos kefte:

Kefte de jambon à la parisienne méditerranéennes (jambon/purée revisité)

Vu que la farce pour les réaliser est passée entre mes mains, elles sont devenues des kefte un peu méditerranéennes: je n'ai assaisonné la farce que avec de la bonne huile d'olive, sans aucune sorte de crème, ni de beurre (une purée/jambon du sud donc ;-) en voilà la recette:

 

Kefte de jambon à la parisienne méditerranéennes (jambon/purée revisité)

 

INGREDIENTS (pour environs 30 kefte)

1 kg de pommes de terre à chair ferme (Ratte de Touquet...)
150 g
de jambon blanc
4 à
5 oignons nouveaux
8 files de ciboulette
1 bouquet de fanes de radis (ou de roquette)
Huile d'olive
Sel, Poivre du moulin
125 g de pistaches grillées salées
Tuiles au vin de Chef Damien émiettées, lors de la joute (à défaut, utiliser de chips de betterave*)

PREPARATION

Lavez et essorez les fanes de radis, réservez-les.
Cuisez les pommes de terre entières (avec leur peau) dans un grand volume d'eau. Une fois cuites faites-les refroidir, épluchez-les, coupez-les en morceaux et versez-les dans un grand saladier.
Écrasez les pommes de terre à la fourchette (ou avec un presse-purée) assaisonnez avec de l'huile d'olive, du sel et du poivre du moulin.
Coupez le jambon en tout petits morceaux et ajoutez-les à la purée de pommes de terre, ainsi que les oignons et la ciboulette, finement ciselées.
Coupez finement les fanes de radis, ajoutez-les au reste et mélangez tous les ingrédients jusqu'à obtenir un mélange lisse.
Rectifiez éventuellement de sel et de poivre.
Avec ce mélange, formez des boulettes de la taille d'une noix, disposez-les sur une assiette plate.
Concasser grossièrement les pistaches grillées et versez-les dans une autre assiette.
Émiettez la tuile au vin (il s'agit de la partie bordeaux qu'on a mélangé aux pistaches, pour enrober les kefte. Damien les avait préparées avec du blanc d'oeuf et du vin chaud dans lequel il avait fait cuire des poires pour le dessert. Nous lui en avons piqué une et l'avons émiettée et mélangée aux pistaches grossièrement hachées pour donner un peu de couleur à nos pops. A moins de se lancer dans la confection des tuiles, je vous conseil d'utiliser des chips de betterave qui ont la même couleur de la tuile de Damien) et donc je disais, émiettez la tuile au vin ou les chips de betterave et mélangez-les aux pistaches concassées.
Roulez chaque boulette dans cette chapelure pistaches/tuile au vin (ou chips de betterave) et déposez-les sur une assiette.
Gardez les kefte au réfrigérateur jusqu'au moment de les servir (mais ne les gardez pas très long temps car l'enrobage risque de ramollir à contacte avec la farce).
Au moment de les servir, piquez vos kefte avec des mini-fourchettes, comme nous l'avons fait, ou bien piquez-les sur des piques en bois et servez-les dans un pot, comme des vrais pops.

SUGGESTIONS

*On trouves les chips de betterave en commerce, il y a des paquets de chips aux légumes anciens qui pourront faire l'affaire. Pour des chips de betterave « maison », couper les betteraves crues en tranches très fines avec la mandoline, les éponger pour les sécher, les faire frire dans un bain d'huile d'arachide très chaud, les déposer sur du papier absorbent une fois frite pour éliminer l'huile en excès.

Pour en savoir plus sur le Savoir-faire Charcutier Français, cliquez ici.

Merci à 750 grammes et VFC pour avoir organisé cet atelier créatif et gourmand ! A refaire une prochaine fois :-) et merci au mari d'Isa_Marie pour les photos!

Publié dans Recettes/Finger Food

Imprimer

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Participant à cette conversation

Commentaires (12)

Charger les commentaires précédents

Archives

Le site partenaire:

Membre de:

 

Slow Food

 

Logo Blog Appetit Wikio - Top des blogs - Gastronomie Logo 750 grammes aime ce blog

Copyright © 2007 - 2016 Savoirs & Savoirs (Textes et Photos de Silvia Santucci). Tous droits réservés.
Développement Newgle